Faire son e-liquide soi-même diy e-liquide pour cigarette électronique

Fabriquer son E-liquide soi-même, un jeu d'enfant

 

Vous êtes vapoteur depuis quelque temps, vous avez fait le tour de notre catalogue de e-liquides prêts à vaper (félicitations !).
Vous souhaitez vous lancer dans votre propre fabrication de e-liquide pour cigarette électronique, pour créer une recette originale ou pour une raison économique ?

Alors vous êtes au bon endroit.

Aujourd'hui, nous allons aborder l'un des aspects les plus ludiques et créatifs de la vape. Faire son DIY « Do It Yourself » (faites-le vous-même).
Fabriquer son e-liquide en faisant du DIY est devenu très simple grâce à la démocratisation de cette pratique qui séduit de plus en plus de vapoteurs.

La fabrication de son E-liquide, les doigts dans le nez (tant que vous portez des gants) !

D'après une étude américaine très poussée, nous pouvons affirmer que fabriquer son propre e-liquide ne nécessite pas une expertise poussée en chimie.
Il est cependant important d'avoir certaines notions élémentaires en tête lors de la création de celui-ci.

En pratique, il vous faudra 3 éléments (et les 7 boules de crystal) : De la base (composé de Glycérine végétale et propylène glycol, nous y reviendrons), l'arôme et éventuellement de la nicotine (en flacon "booster")

 

Choisir sa base de e-liquide

Il existe différentes marques de base de e-liquide, mais toutes sont créées à partir de deux composés :

Le Propylène Glycol (PG)

Propylène Glycol (PG) pour e-cigarette et e-liquide

Le propylène glycol est un élément pilier dans la composition des e-liquides pour cigarettes électroniques.

Utilisé couramment comme additif alimentaire, émulsifiant pour les sauces des plats préparés ou pour les machines à "fumée" de boîtes de nuit et plateaux TV, il sert à fluidifier la glycérine végétale. La production de vapeur est assez moyenne, son rôle est d'être un exhausteur de goût.

Sa composition liquide légèrement sirupeuse permet de limiter l'encrassement des résistances.

 

 

Propriétés physico-chimiques du PG

 

À température ambiante, le PG a l'apparence d'un liquide légèrement sirupeux. Il n'a ni odeur, ni goût, ni couleur. De formule brute C3H8O2, le PG a une température d’ébullition de 187° C, une température de fusion de -60° C et une masse volumique de 1,036 kg/L à 20° C.

Le PG est une molécule polaire, ses charges négatives et positives portées par les atomes ne sont pas réparties de manière homogène. Il est miscible dans l’eau et l’alcool, mais pas dans les huiles ou les solvants très apolaires (hexane, octane…). Sa polarité élevée lui permet de solubiliser de nombreuses molécules aromatiques (polaires comme : vanilline, maltol, etc.), ce qui justifie son utilisation comme support aromatique. Cependant, c’est un support inadapté pour les arômes contenant une forte concentration de molécules apolaires telles que les terpènes (limonène, pinène…).

Aller plus loin sur l'article détaillé du VapingPost

La glycérine végétale (VG)

Glycerine végétale (VG) pour e-cigarette et e-liquide

 

La Glycérine végétale (VG) est un produit doux que l'on peut acheter dans des boutiques de bien-être. Celle-ci a des vertus adoucissantes et hydratantes. Nous retrouverons de la VG principalement dans le domaine des cosmétiques, notamment pour la fabrication de produits homemade.

La glycérine végétale n'est du irritant, un contact avec la peau n'est donc pas grave.

Aujourd'hui, la question de la toxicité de la glycérine végétale n'est pas soulevée par les experts, sauf que des sources affirment qu'elle pourrait être nocive à une température de 280°C. Même si tel était le cas, cette toxicité potentielle ne concerne pas le e-liquide, qui n'atteint pas une telle température. La glycérine végétale n'est pas nuisible pour la santé.

Propriétés physico-chimiques de la VG

La glycérine végétale est aussi dénommée glycérol ou propan-1,2,3-triol. Sa formule chimique est HOH2C–CHOH–CH2OH. La molécule de glycérol est à la base de tous les corps gras.

Concrètement, comment choisir le taux de PG/VG dans sa base ?

Maintenant que vous savez ce qu'est le propylène gycol et la glycérine végétale, il va falloir choisir la base la plus intéressante pour votre consommation et votre utilisation.

Le choix se fera par rapport à vos goûts mais surtout par rapport au matériel que vous utilisez. En effet, selon le clearomiseur de votre cigarette électronique un liquide trop gras pourrait encrasser et "boucher" rapidement la résistance et ainsi créer un dry hit. À l'inverse, un liquide fortement dosé en PG alors que vous avez un gros clearomiseur (généralement en sub-ohm), vous risquerez d'être victime de fuite.

À noter que les proportions indiquées sont des indicateurs de pourcentage et qu'en France, on parle d'abord du PG et ensuite du VG (à l'inverse des Américains, évidemment...). 30/70 = 30% de propylène glycol pour 70% de glycérine végétale.

Voici les conseils de l'équipe pour faire votre choix de base :

70/30 : idéal pour les clearomiseurs tels que le Kanger T2, l'Aspire BDC, ou le Nautilus, c'est une base fluide et liquide qui n'encrassera pas les résistances. Ce type de base est idéal pour les réservoirs au tirage serré, pour que le hit en gorge soit plus prononcé.

50/50Ce dosage est un must-have, compatible avec la plupart des clearomiseurs, c'est un bon compris entre vapeur et saveur, le hit sera également très satisfaisant. Idéal pour des clearomiseurs tels que le Fumytank, le Nautilus, le Cubis, le Melo et d'autres clearomiseurs du même type.

30/70Nous rentrons dans la gamme des liquides High VG, cette composition de base vous offrira un très beau volume de vapeur. Cependant, il est nécessaire d'avoir en sa possession un clearomiseur ayant des résistances possédant de grandes arrivées de e-liquide ou un atomiseur reconstructible. Généralement, ce type de base est à consommer en utilisant une puissance supérieure à 20w...

20/80Encore plus gras, la base High VG a l'avantage d'être plus douce en gorge et de produire un max de vapeur.

Retrouvez l'ensemble de nos bases ICI

Choisir son taux de nicotine en utilisant des boosters

Depuis la loi TPD de janvier 2016 et les réglementations sur la cigarette électronique qui en découle. Il est strictement interdit de vendre des flacons de e-liquides nicotinés, quand ils dépassent un volume de 10mL.

La fin du DIY ? Non malheureux ! Nous avons trouvé la solution. Il suffit d'ajouter des boosters de nicotine (des flacons de 10mL boostés en nicotine) contenant 20mg/mL de nicotine.
La bonne quantité de boosters selon votre volume de base permettra d'obtenir une base complète en 0369 ou 12mg de nicotine. L'avantage de cette pratique ? Si vous le souhaitez, vous pourrez créer une base en 4 ou bien du 5mg/ml de nicotine par exemple, dosage introuvable pour des e-liquides prêts à consommer.

Veillez à prendre vos boosters de nicotine de la même proportion en PG/VG que celle de votre base.

Pour simplifier les calculs de nombreux fabricants proposent des kits où les boosters et la base en zéro sont rassemblés dans le même packaging. Il ne reste plus qu’à choisir un taux de nicotine et l’emballage contient les boosters nécessaires à la préparation finale ainsi qu’un flacon pour faire le mélange (pack Easy to Mix).

Sinon, voici un tableau fait par nos soins pour faire facilement vos mélanges.

Calculateur DIY E-Liquide Booster nicotine pour faire son e-liquide soi-même

Choisir son arôme

Maintenant que vous avez choisi votre base, il va falloir rajouter de l'arôme pour donner du goût à cette base !

Fût un temps, nous comptions en gouttes... Oubliez cela, pensez pourcentage, vous gagnerez en temps.
Dites-vous que vous allez mettre du sirop dans votre verre d'eau. La règle est de ne pas dépasser les 20 voir 25% (25% d'arômes, c'est le dosage de Tom de l'équipe, mais lui, il vient de l'Est et avait déjà de la vodka dans son biberon).

En moyenne, nous dosons nos bases en arômes entre 10 et 20%. Gardez en tête que plus vous utilisez de la base grasse, plus il faudra mettre d'arôme (sans dépasser la barre limite des 25%), car la glycérine végétale n'aide pas les arômes à se diffuser, contrairement au propylène glycol.

Vous pourrez choisir entre des arômes concentrés c'est-à-dire, un flacon avec une recette d'arômes complexes ou des flacons mono-arômes (fraise, menthe, pastèque, barbecue...)

Gourmands, saveurs Classiques, mentholés, fruités, retrouvez tous nos arômes pour vos DIY.

Un bon e-liquide, ça se travail comme du vin !

Laissez reposer votre fabrication, le temps de "steep" est une étape importante. Selon les arômes, de 3 jours à 1 mois (généralement, le temps de steep est indiqué sur la fiche produit de l'arôme en question).

Plus vous laissez reposer votre e-liquide préparé, au frais, à l'ombre, plus les arômes se diffuseront. N'hésitez pas à secouer de temps en temps la préparation.

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » - La Fontaine

Le matériel du parfait petit chimiste

Après l'acquisition d'une base, des boosters de nicotine et des arômes. Pensez au matériel de protection !
Deux possibilités s'offrent à vous, deux écoles, soit vous vous équipez comme Mr White de Breaking Bad, dans ce cas-là, aucun problème, il ne manque plus que la caravane.
Soit vous êtes un peu plus modeste, et il vous suffira d'acheter des gants en plastique pour vous protéger en cas de contact avec les boosters de nicotine.

Aussi, nous vous conseillons de vous munir de flacons vides pour faire vos mélanges. Nous mettons à votre disposition des flacons vides de plusieurs tailles différentes.
30ml, 60ml, 120ml, 250ml, de quoi faire le stock !

Pour doser la quantité d'arôme nécessaire pour votre DIY, nous vous recommandons d'utiliser des seringues de précision de 5ml.

tenue faire son diy e-liquide cigarette électronique