Lorsque l’on rentre dans le monde du reconstructible dans l’univers de la cigarette électronique, certains principes sont essentiels pour s’éviter tous tracas, surtout si vous souhaitez utiliser un mod mécanique.
Nous allons parler ici de sécurité et de protection de vos montages, ces notions sont donc importantes.

 

La Loi d’Ohm Ω selon Wikipédia :

La loi d’Ohm est une loi physique qui lie l’intensité du courant électrique traversant un dipôle électrique à la tension entre ses bornes et permet de déterminer la valeur d’une résistance. La loi d’Ohm a été ainsi nommée en référence au physicien allemand Georg Simon Ohm qui la publie en 1827, dans son œuvre Die galvanichte Kette matematisch bearbeitet.Loi d'Ohm pour reconstructible cigarette électronique

 

Essayons de comprendre en pratique…

 

Vous êtes fans de mathématique ? Tant mieux, sinon, accrochez-vous et dites-vous que c’est un mauvais moment à passer.

Il faut comprendre que la Tension (U, en volt) qui sort de votre accu (c’est-à-dire 4.2 A en sortie de chargeur) arrive sur votre résistance (R, un coil d’une valeur de 1Ω par exemple) est proportionnelle à l’intensité du courant électrique (I, les ampères, donc) qui la traverse.
Toujours là ?

La formule magique est donc R = U / I et que I = U / R.

Vu qu’on est super sympa chez Ciga France, voici un tableau récapitulatif :

Tableau récapitulatif loi d'ohm

Calculer la valeur minimale de la résistance pouvant être utilisée selon l’accu à travers un exemple concret.

 

Accu-SONY-VTC6-18650-3000-30A

 

Prenons un exemple concret avec cet accu Sony VTC6 d’une valeur de 30A.
On nous annonce une capacité maximale de décharge pulsée de 30A avec une tension maximale de 4.2V.

R = 4.2 / 30
R = 0.14 Ω

Vous pouvez donc en théorie utiliser une résistance allant jusqu’à 0.14 Ω au minimum. Attention cependant, nous vous conseillons de garder une marge de sécurité et de ne pas aller en dessous de 0.20 Ω

 

 

Pour aller plus loin…

 

Le montage en série /Le montage parallèle
 /

Un box (ou mod) en série (ou « stackée ») additionne la puissance des deux accus. Concrètement, à la sortie de votre mod, vous n’aurez plus 4.2V mais bien 8.4 Volts.

Vous doublez donc l’insentité demandée à chaque accu, ce genre de montage est plus dangereux et demande une connaissance pointue en électricité. Nous vous recommandons de ne pas aller en dessous de 0.5 Ω pour ce genre de montage.

Descendre plus bas risque premièrement d’endommager vos accus beaucoup plus rapidement mais vous expose à un potentiel dégazage de l’accu.

 /Une box parallèle utilise la puissance des deux accus en parallèle (comme son nom l’indique…).

Cela signifie qu’à la sortie de votre mod, vous aurez bien 4.2V de puissance. L’intérêt est un gain en autonomie. Les mAh des accus s’additionnent (pour le SONY) c’est donc 2 fois 3000 mAh d’autonomie.

Le second intérêt est de « soulager » vos accus lors de l’utilisation, l’intensité demandée sera divisée par deux.

 

 

 

Enfin, la sécurité avant tout, avoir du bon matériel

 

Il est primordial de vérifier vos accus avant de les intégrer à votre mod.

Vérifiez que celui-ci n’a pas de bosses, de déformation, que le wrap (la gaine thermo-rétractable qui l’entoure soit en bon état).

Dans le cas contraire, n’utilisez surtout pas l’accu avant d’avoir changé celle-ci.

 

 

Sources : Wikipédia, Vapor Gate